RTC

Eros Center à Seraing : poursuite du projet

belga
 17 octobre 2017 11:02   Seraing

Alain Mathot, bourgmestre de Seraing, a annoncé lundi soir lors du conseil communal son intention de poursuivre le projet d'Eros Center, cette structure qui permettra à l'avenir d'encadrer la prostitution sur le territoire sérésien, alors que des voix s'élèvent dans son propre parti, celle d'Isabelle Simonis en tête, la ministre du Droit des femmes à la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui plaide pour l'abolition de la prostitution et la pénalisation du client.

Le projet tarde à se finaliser alors que le permis a été accordé il y a près de quatre ans par le collège sérésien. "...Vu le caractère public de la structure, nous préférons avancer prudemment afin d'avoir nos apaisements sur différents plans mais nous continuons à avancer sur ce projet communal qui devrait être finalisé endéans les deux ans", a insisté Alain Mathot.

Le conseil communal de Seraing avait décidé, il y a près de 10 ans, de construire un Eros Center afin d'encadrer la prostitution qui s'est développée sur son territoire. Des élus des différentes tendances, à l'exception du cdH, intégreront, au même titre que des associations de terrain, l'asbl de gestion.

Le projet pourraIT se muer en centre de bureaux ou en kots si d'aventure les lois venaient à être modifiées






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte