RTC

Saint-Georges : série noire à la piscine

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 12 novembre 2019 16:42  

La piscine communale de Saint-Georges-sur-Meuse est à nouveau fermée, pour une durée indéterminée. En cause : une fuite d’eau, qui a touché un tableau électrique qui se trouve en sous-sol, ce qui a provoqué des courts-circuits.  Le sort semble s’acharner sur cette piscine, avec des pannes à répétition depuis sa réouverture après rénovation, fin 2016.

 Il n'y avait pas un nageur dans les bassins de la piscine de St-Georges, ce mardi matin. La ventilation de la piscine est hors service. Les systèmes de réchauffement de l’eau et d’injection de chlore ne fonctionnent plus normalement. La situation dure depuis samedi matin. A l’origine de ces pannes : la cabine électrique, située au sous-sol, a été endommagée par des pertes d’eau venue de la cafétéria, depuis un tuyau de vidange sous l'évier du bar, explique Francis Dejon, le bourgmestre de Saint-Georges-sur-Meuse. 

Depuis sa réouverture fin 2016, après 4 années de chantier, la piscine connait une série noire de problèmes en tous genres, qui ont conduit plusieurs fois à la fermeture de l’établissement : rupture d'un tuyau d’injection de chlore, surtension électrique affectant la commande de pompe, rupture de stock pour commander cette pompe, problèmes de légionellose suite à une vanne laissée fermée par un intervenant extérieur, problèmes dans les joints des carrelages, jusqu’au système anti noyade, installé à Pâques, mais toujours pas opérationnel, sans compter la commande de bracelets anti noyade, expédiée par le fabricant mais jamais livrée...

"Si j'étais superstitieux, je croirais à une malédiction", confie Francis Dejon.  

La piscine de Saint-Georges est fermée pour une durée indéterminée. Tout dépendra du verdict des techniciens des firmes spécialisées qui étaient attendus sur place. Une fois l’installation remise en ordre, il faudra compter 24 heures pour réchauffer et s’assurer de la qualité de l’eau, avant d’accueillir à nouveau des nageurs. Une journée normale, ce sont plus de 400 personnes qui utilisent ces bassins.

 






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte