RTC

Le potager face à la douceur de l'hiver

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 20 fevrier 2020 11:48   Esneux


L'hiver météorologique qui a lieu entre le 1er décembre et le 29 février va bientôt toucher à sa fin. Jusqu'ici, la saison est particulièrement douce. Des températures plus élevées que d'habitude et une absence totale de gel ne sont pas sans conséquences, notamment pour les cultures de fruits et de légumes.

"Il n'y a plus de saison!", pour illustrer ce célèbre refrain, il suffit d'observer les bourgeons déjà prêts à éclore sur les arbres fruitiers de la coopérative "Vent de Terre" installée à Tilff. Il suffit aussi de regarder le bilan climatologique de l'hiver 2019-2020 publié par l'IRM, l'Institut Royal Météorologique. Depuis le 1er décembre 2019, la température maximale moyenne est 8,8 degrés, soit plus de 2 degrés au-dessus de la normale saisonnière. Quant à la température minimale moyenne, elle est de 3,6 degrés, c'est juste en dessous du record le plus élevé: 4 degrés en 2014.

La douceur de l'hiver a évidemment des conséquences dans les potagers. La principale est plutôt positive puisque certains légumes poussent plus tôt et plusieurs fois. Cependant, les nuisibles ne devraient pas tarder à faire leur apparition en nombre au printemps, c'est là un des effets pervers. Le maraîcher restera notamment attentif à une éventuelle prolifération des limaces dans les semaines à venir. Toutefois, le plus gros danger est ailleurs… Dans le bilan climatologique de l'hiver 2019-2020 publié par l'IRM, aucun jour de neige n'a encore été recensé, 0, c'est un record absolu depuis 1981. Dans ce contexte où une chute des températures reste encore possible, l'ennemi des plantations s'appelle le gel. Une attaque de celui-ci détruirait bon nombre de bourgeons et la production en souffrirait largement. 

Difficile de faire des prédictions… Chez "Vent de Terre" où l'on cultive 80 légumes différents, la tendance est de poursuivre le travail comme d'habitude. Le calendrier n'a pas été modifié en raison de la douceur hivernale. Pour le reste, les maraîchers feront les comptes au printemps, à moins qu'il n'ait déjà débuté…










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte