RTC

Monde Sauvage : c'est reparti, en auto ou à pied

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 18 mai 2020 16:09   Aywaille


Ce lundi 18 mai, les zoos et les parcs animaliers pouvaient rouvrir leurs portes aux visiteurs.

Au Monde Sauvage d’Aywaille, il a fallu s’adapter pour cette réouverture. ""Une billetterie en ligne a été organisée", explique Ronald Renson, le gestionnaire de la collection animale du Monder Sauvage. "Les visiteurs doivent réserver avant de venir se présenter à l'entrée, soit en ligne, soit par téléphone. Cette mesure permet de contrôler et de limiter si nécessaire le nombre de visiteurs présents dans le parc. Le nombre maximal est actuellement fixé à 1200 personnes, mais il pourrait évoluer au cours des semaines prochaines, pour atteindre 2000 visiteurs, moyennant quelques aménagements, par exemple sur des chemins qui ne sont pas encore équipés d'aires de repos".

Certaines parties du parc restent provisoirement fermées, comme le restaurant ou les plaines de jeux.

Le public était néanmoins au rendez-vous pour reprendre le chemin du safari auto, ou des sentiers pédestres…

Première partie de la visite : le safari en voiture. C’est le seul du genre en Belgique. Le parcours permet de (re)découvrir quelques-uns des herbivores les plus emblématiques d’Afrique ou, un peu plus loin, les mammifères sud-américains. Ici, les règles de sécurité n'ont pas changé : les personnes d’un même groupe restent à bord de leur véhicule.

Le parc se visite aussi en marchant : c’est la « promenade safari à pied ». Des mesures spécifiques ont été prises pour éviter que les groupes se croisent.

Le Monde Sauvage est une propriété privée de 86 hectares, qui présente 250 espèces et compte 1300 pensionnaires. Le parc était fermé depuis la mi-novembre, pour la pause hivernale. La réouverture était prévue le 14 mars, soit le surlendemain du jour où le gouvernement a pris des mesures de fermeture pour protéger la population des effets de la propagation de l'épidémie. Ilo vient donc de rouvrir, deux mois plus tard que ce qui était initialement prévu.

 

 Eric Ortmans - François Boutay

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte