RTC

Chênée: une école sinistrée remise à neuf en moins d'un an

 27 juin 2022 16:16   Liège


Le 29 août prochain, l’école communale des Grands Prés à Chênée accueillera ses élèves dans une infrastructure entièrement rénovée. En quelques mois, les ravages des inondations de juillet 2021 ont pratiquement disparu. Le travail de rénovation entrepris par le service des travaux de la Ville de Liège et les différentes sociétés spécialisées touche tout doucement à sa fin.

De tous les bâtiments communaux sinistrés, l’école fondamentale des Grands Prés à Chênée fut sans conteste le plus impacté de la Ville de Liège. L’eau des inondations de l’été dernier a atteint jusqu’à deux mètres de hauteur au rez-de-chaussée. Aujourd’hui, les stygmates ont pratiquement disparu grâce à la rénovation menées ces derniers mois. En classe, quelques améliorations promettent même une belle rentrée 2022. "On a fait de cette catastrophe une opportunité", constate Roland Léonard, l'échevin des travaux de la Ville de Liège. "L'opportunité d'améliorer le quotidien des élèves et des enseignants. Une bonne collaboration entre le service des travaux et l'équipe pédagogique a permis par exemple de repositionner des tableaux interactifs, des connexions Internet, ..."

Petit à petit, les enseignants réaménagent les nouveaux espaces. L’année scolaire qui s’achève, ils l’ont passée avec les 95 élèves de l’implantation dans des conteneurs installés juste en face de l’établissement sinistré. Malgré les inondations, aucun jour d’école n’a été perdu.

Des adaptations...même sur la voirie !

Au sein des classes provisoires, l’apprentissage a pu se poursuivre dans de bonnes conditions durant cette année particulière. Pour les récréations, à cause du manque d’espace, les élèves devaient retourner dans la cours de l’école via un passage pour piétons qu’il a fallu aussi adapter à la situation… "Au départ, on avait un feu de signalisation pour les piétons réglé sur 14 secondes", explique Guy Lambert, le directeur de l'établissement scolaire. "On a dû demander des adaptations à la Région wallonne et un radar a été installé pour détecter le moment où quelqu'un était en train de traverser et permettre aussi aux plus petits d'avoir le temps de traverser en groupe." 

Au vu de l’ampleur du sinistre, qui aura nécessité un budget d’1 million d’euros pour les travaux de rénovation, l’école communale des Grands Prés finit l’année avec un bulletin positif près d’un an plus tard.

Stéphane Savaris








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte