RTC

Herstal abrite le premier centre de lavage belge d'emballages alimentaires réutilisables

 07 juin 2022 16:35   Herstal


Depuis février, une machine un peu particulière a été installée dans le zoning des Hauts-Sarts sous l’impulsion de la société liégeoise Bring Back et du Groupe Terre à Herstal. Dans le cadre de la quinzaine de l’économie circulaire, deux de leurs représentants nous ont ouvert les portes du premier centre de lavage belge pour emballages alimentaires réutilisables à destination des petits producteurs. Voici le reportage signé Joachim Gilles et Christophe Libert. 

C’est suite à un voyage en Asie où la pollution est plus visible et où les systèmes de tris et de collectes de déchets sont parfois défaillants voir inexistants que Laurent Halmes a décidé de se lancer dans cette aventure. Depuis 4 mois, le gérant de la société Liégeoise Bring Back permet aux petits producteurs de faire laver et de réutiliser leurs emballages alimentaires grâce à cette machine. Un concept inédit en son genre chez nous. 

"Avoir ce type d'installations est plus envisageable pour les petits producteurs que pour gros producteurs car ça nécessite du capital, des ouvriers et de l'espace. Je me suis dit alors qu'il fallait permettre à ces producteurs d'adopter de l'emballage réutilisable plus vertueux tout en externalisant toute la partie opérationnelle liée au réemploi."

La machine a demandé un investissement d’un peu plus de 300.000 euros mais cette dernière à une capacité de lavage à façon de 10 millions de récipients sur 1 an. Des récipients qui peuvent aller de 25cl à 1 litre et sont réutilisables chacun 24 fois. La méthode est plus intéressante que le recyclage à plusieurs niveaux. "Nous n'avons plus de verriers en Belgique donc tout ce qu'on jette dans la bulle à verre quitte notre pays. Il y a une grosse pénurie de verre aussi suite au conflit entre la Russie et l'Ukraine qui sont de gros producteurs de verres. Nous avons une forte dépendance en matières premières", explique Laurent avant de parler du processus. "Le lavage se fait à 80° C. Quel est l'avantage ? Par rapport aux verres jetés à la bulle à verre, de là ils doivent être fondus chez un verrier à 1500° C, ça nécessite donc pas mal d'énergie et émet pas mal de gaz à effets de serre. Le lavage à 80° C est beaucoup moins énergivore et permet d'épargner jusqu'à 79% de CO2."

Le lavage de récipients alimentaires réutilisables existait déjà en Allemagne et en France. Pour mener à bien cette activité, Bring Back s’est allié au groupe Terre qui fournit le hall industriel, la machine à laver ainsi que les travailleurs. Ce concept est voué à générer 10 emplois à terme côté Terre et 5 côté Bring Back. "Au niveau du groupe Terre, une des missions est l'insertion par le travail et donc en voyant qu'il y avait une dizaine de postes d'emplois à créer à terme, on a accepter d'y aller", assure William Wauters, administrateur général de Tri-Terre. 

À part le tri, le lavage à façon, la repalletisation et le transport, Bring Back est lui-même fournisseur d’emballages alimentaires prêts à l’emploi ainsi que des casiers neutres pour le producteur. Cette initiative qui vise aussi le Benelux a en tout cas le mérite d’être encore plus éco-responsable. Une machine supplémentaire pour laver d’autres types de contenants est d’ailleurs dans les plans. 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte