RTC

Les recyparcs d'Intradel fêtent leurs 30 ans entre bilans et projets à venir

 14 juin 2022 13:44   Liège


Que de chemin parcouru depuis la création à Ivoz-Ramet en 1992 du tout premier parc à conteneur d’Intradel où seulement 20 personnes travaillaient. Aujourd’hui, la Province de Liège compte 49 recyparcs. Un progrès indéniable en 30 ans d’existence. "Les parcs à container étaient une bonne idée", dit Willy Demeyer, bourgmestre de Liège et président du C.A. d'Intradel. "Mais avoir une bonne idée, c'est bien mais encore faut-il qu'elle prospère. Ici, c'est le cas ! Les precyparcs avec les éco-guides, que sont devenus les préposés, sont un concept particulièrement adapté à l'époque : le recyclage, le respect de la planète, le gain pour les collectivités publiques. Tout ceci est appliqué par nos travailleuses et travailleurs."

À l’heure actuelle, ces recyparcs collectent quasiment 50% des déchets des citoyens de la Province de Liège et ont compté presque 1.800.000 visites en 2021 contre 159.000 en 1993. Un taux de fréquentation qui n’a cessé de croître comme l’explique Eric Lemineur qui a lui travaillé dans le tout premier recyparc. "On a été impacté par toutes les mises en place des différentes collectes et des sacs payants. Quand il y a eu les PMC, ça s'est reporté aussi sur les recyparcs et ainsi de suite. On a vraiment vu les usagers venir au parcs suite aux collectes en porte-à-porte."

Le nombre de types de matériaux collecté a également triplé. "Au départ, il y avait 13 fractions qui étaient collectées sélectivement en 1992", commence Luc Joine, directeur général et secrétaire d'Intradel. "Aujourd'hui, on a une moyenne de 33 fractions alors qu'elles sont de 38 différentes dans certains recyparcs. On va encore accroître ce nombre. On va collecter le plâtre, les matelas ou encore le verre plat."

49 expressions de la démarche zéro déchet ont été également implantées dans ces parcs. Des objets ou des déchets ont été réutilisés pour avoir une deuxième vie dans le but aussi d’inspirer les visiteurs. "Ça va du tout au tout, parfois c'est simplement quelle plante associer à quelle autre pour éviter des pesticides, à de la récupération du bois de paillettes pour faire un abri de jardin jusqu'au mobilier sur lequel on peut s'asseoir. Tout ça est implanté dans les 49 recyparcs avec des fiches techniques et pratiques à faire chez soi", détaille Jean-Jacques De Paoli, chef de service communication et zéro déchet chez Intradel.

Une application mobile va également bientôt voir le jour pour informer les citoyens du taux de remplissage de leur parc à container en temps réel. Cinq recyparcs sont également en projet de construction dans les années qui viennent du côté de Visé, Herstal ou encore Bressoux/Droixhe. On soulignera aussi que le millionième visiteur des recyparcs cette année sera aussi fêté et récompensé lors de sa venue au parc.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte