RTC

Sauver les orchidées sauvages pour préserver la biodiversité

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 04 juin 2020 11:04   Ferrières


La biodiversité passe aussi par les orchidées sauvages.

On en dénombre 54 espèces chez nous, toutes reprises sur la listes des espèces protégées en Wallonie.

Suite à l’intensification de l’agriculture, leur habitat a souvent été détruit mais, aujourd’hui, de nombreux agriculteurs wallons luttent contre leur disparition.

Ils le font avec l’aide de Natagriwal, une asbl qui les conseille dans la mise en œuvre de programmes agro-environnementaux et du réseau écologique européen  Natura 2000.

La protection des orchidées passe par le retour au fauchage ou au pâturage tardifs. Il faut laisser le temps à la plante de fleurir et de répandre les graines qui lui permettront de se multiplier plus encore la saison suivante. En échange du manque à gagner, l’agriculteur reçoit une prime.

La protection de l’orchidée bénéficie à toute la flore de la prairie : marguerite, cétoine, centaurée, … Et plus les fleurs sont nombreuses, plus la biodiversité est favorisée avec le retour des insectes pollinisateurs et, par la suite, des oiseaux.

Les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à s’engager pour protéger la flore et la petite faune. En province de Liège, Natagriwal en a dénombré 307 qui se sont engagés à préserver 2300 hectares de prairies à haute valeur biologique, grosso modo l’équivalent de 4600 terrains de football.

A Ferrière, la ferme de Marc Vanguestaine, passée au bio fin des années 90, participe à ce programme de protection des orchidées sauvages depuis plusieurs années déjà.

F. Bonivert










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte