RTC

Le reliquaire de Charles de Bourgogne a 550 ans !

 16 fevrier 2021 16:58   Liège


Le 14 février 1471, il y a 550 ans, le Duc de Bourgogne a offert un reliquaire à la Cathédrale Saint-Lambert de Liège.

Le "reliquaire de Charles Le téméraire" ne contient donc pas de relique du Duc de Bourgogne, comme son appellation aurait pu le laisser entendre ; la relique en question est en fait un os d'un doigt de Saint Lambert.

La pièce représente deux figurines : St Georges, debout, qui dans un geste de la main, présente Charles Le Téméraire, Duc de Bourgogne, qui est à genou et qui tient dans un coffre la relique de St Lambert.

Les Liégeois ont souvent présenté ce chef d'oeuvre d'orfèvrerie comme un cadeau expiatoire du Duc, après le sac de Liège par les troupes bourguignonnes, en 1468. Une explication qui ne tient pas, explique le Conservateur du Trésor de la Cathédrale, Julien Maquet :

"C'est une oeuvre de propagande politique parce qu'en réalité, le Duc se positionne comme le vassal de St Lambert. Il est a genou, il reçoit une relique de St Lambert et il remercie St Lambert de lui avoir donné la victoire sur les Liégeois (à Brusthem en 1467) et il traduit cette nouvelle autorité cautionnée par St Lambert par cette œuvre prestigieuse en or et en argent".

On ne sait pas exactement quand le Duc s'est fait remettre cette relique. Après la bataille de Brusthem (1467), Charles Le téméraire est entré dans cité épiscopale et s'était fait présenter le fameux buste reliquaire de Saint Lambert. on peut imaginer que c'est à cette occasion qu'a germé en lui l'idée de faire réaliser un reliquaire à son image, et qu'il s'est fait remettre un bout d'os.

Quoiqu'il en soit, les documents attestent que l'œuvre a été commandée en 1467. Elle mettra 4 années pour être réalisée. Elle est donc toujours en cours de fabrication quand les Liégeois se révoltent une nouvelle fois contre Charles Le Téméraire, en 1468, ce qui va déclencher la colère du Duc de Bourgogne, qui mettra la ville de Liège à feu et à sang, "pendant 8 semaines", dit on. 

L'oeuvre est terminée et offerte à la Cathédrale St Lambert de Liège en 1471. 

Ce chef d’œuvre, avec ses 5 kilos d’or, a "miraculeusement" échappé aux vols et aux destructions qu’a connu Liège au cours des siècles suivants.

Les petites pièces qui ont disparu au fil de l’histoire, sont rajoutées depuis quelques années, au cours de campagne de restauration, qui progressivement rhabillent les deux figurines:  l’épée et les éperons du Duc par exemple, ou le bouclier dorsal de St Georges.

MYSTERE

Des pièces sont encore manquantes, comme l'étendard de St Georges, et un autre pièce, mystérieuse, dont il ne reste, comme trace, que deux trous de fixation dans le socle  du reliquaire, entre St Georges et Charles Le Téméraire.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte