RTC

Un bateau historique victime du tram ?

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 02 janvier 2020 16:12   Liège


Les travaux du Tram modifient le paysage de la Cité Ardente. Le tablier du Pont Atlas va notamment être agrandi. Il faudra pour cela déménager le monument qui rend hommage à Jules Hetjens, capitaine du remorqueur Atlas V qui a donné son nom à ce pont. Pour certains descendants du batelier la nouvelle localisation de ce monument ne conviendrait pas. 

Dans la nuit du 3 au 4 janvier 1917, en pleine première guerre mondiale, l’équipage d’un remorqueur tente une action risquée : faire sortir une centaine de personnes de la zone occupée. Ce navire s’appelle… l’Atlas V. Aux commandes on retrouve le capitaine Jules Hentjens. Cette épopée nautique devient un fait d’armes majeur de la Grande Guerre et est toujours commémoré aujourd’hui par un monument placé sur le pont Atlas. Une stèle  qui fait toujours la fierté des descendants du capitaine Hentjens.

La stèle va devoir être déplacée

Les travaux du Tram nécessitent le déménagement de ce monument. La stèle pourrait donc être placée… sous le pont. L’arrière-petite-fille du capitaine de l’Atlas V, Fanny Hentjens, estime que cette décision ferait tomber cette portion d’histoire liégeoise dans l’oubli. "Je ne suis pas du tout contre le Tram, je pense même que ça peut être une bonne solution pour la ville. Mais, oui, j'aimerais que le mémorial soit vu par le plus grand nombre de personnes." commente Fanny Hentjens, arrière-petite-fille de Jules Hentjens. "Il y a déjà très peu de personnes qui connaissent cette histoire, si en plus on ne voit plus le monument... C'est certain que d'ici quelques années on aura oublié." 

Un lettre ouverte pour ne pas oublier l'Histoire

Les descendants du capitaine Jules Hentjens regrettent de ne pas avoir été consultés par rapport au nouvel emplacement du monument commémoratif. Fanny Hentjens a donc lancé une lettre ouverte sur Facebook pour être entendue. Son message a été partagé près de 600 fois. Aujourd’hui son objectif est clair. "Je veux juste simplement être écoutée et entendue" explique Fanny Hentjens. "J'aimerais bien qu'on prenne en considération nos propositions au niveau des nouveaux emplacements demandés. Et qu'on nous réponde, simplement, ça fait quelques mois qu'on est en attente, sans réponse, on veut avoir une réponse, qu'on soit pris en compte."

Le message a été entendu !

La Ville de Liège, que nous avons contactée, signale que le message a bien été entendu chez eux. Une attention particulière devrait être portée à cette demande. La famille Hentjens est quant à elle bien décidée à ce qu’on n’oublie pas l’histoire de leur ancêtre, même 103 ans plus tard. 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte