RTC

Du sport de proximité pour les patients qui sortent d'un cancer

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 26 novembre 2019 15:09   Ans


On ne le dira jamais assez, le sport est bon pour la santé, tant pour les personnes saines que pour les malades, mais surtout pour les patients qui sortent d'un cancer. Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Liège a lancé ce lundi un projet pilote : « Le citoyen sportif : sport après le cancer ». Ce projet, mis en place en partenariat avec l’université de Liège et la Fondation contre le Cancer, veut permettre un accès facilité à la revalidation sportive aux patients qui sortent d’un cancer. 

Voilà déjà 1 an que le Chu de Liège propose une revalidation sportive aux patients qui sortent d’un cancer. Celle-ci s'effectue au Blanc Gravier, au Sart Tilman, à proximité de l'hôpital. Avec ce nouveau projet pilote « Citoyen sportif : le sport après le cancer » le centre hospitalier a pour objectif de rendre l’activité sportive bien plus accessible. "Force est de constater qu'il est difficile, bien souvent, pour le patient de reprendre une pratique sportive autonome et régulière" explique le Professeur Didier Maquet, coordinateur du centre de revalidation après le cancer du CHu de Liège. "Le projet a pour objectif d'aider le concitoyen à retrouver cette activité sportive régulières, mais surtout proche de son domicile."

Pas besoin d’aller dans des salles de fitness équipées de machines de musculation. Du petit matériel est offert aux patients et des kinésithérapeutes organise des séances hebdomadaires où ils travaillent l'entièreté de la musculature des participants à l'aide de Swiss Ball, bouteilles d'eau en guise d'haltères, élastiques, ... Les participants sont encouragés à reprendre le matériel chez eux pour reproduire les exercices de manière plus régulière.

Une montre connectée est également mise à disposition des patients. Celle-ci peut envoyer des données directement à l’hôpital, ce qui permet de réaliser un coaching à distance. Tout est mis en place pour permettre aux participants d’améliorer leur condition physique. "Le fait de faire une activité physique permet aux patients de se sentir mieux dans leur peau." commente le professeur Jean-François Kaux, chef de service de médecine physique au CHU de Liège. "Avec une meilleure condition physique ils sont capables de faire des choses plus facilement. Simplement aller se promener, marcher plus longtemps mais également monter des escaliers... alors qu'à cause du cancer et des traitements du cancer ils n'en étaient peut-être plus capables."

Cette activité physique gratuite de proximité pour les patients qui sortent d’un cancer est actuellement accessible dans 3 communes : Ans, Chaudfontaine et Waremme. Si l’expérience pilote s’avère être un succès le CHU de Liège pourrait étendre cette offre à toutes les communes qui le souhaitent.

 

 

Pierre Devillers.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte