RTC

Lantin : des cours artistiques au sein de la prison

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 28 juin 2019 08:30   Juprelle

Depuis trois ans L'école Saint-Luc Promotion sociale collabore avec les établissements pénitentiaires de Lantin et l'établissement de défense sociale de Paifve pour y organiser des cours artistiques. Au départ, seul un cours de dessin avait été mis en place, mais désormais l'offre est plus large et comprend des cours de photographies ainsi qu'une formation intitulée "formes et couleurs" axée sur l'aménagement d'intérieur. Dès le mois de septembre, un cours de sculpture complètera l'offre.


"Tout est parti d'une des finalité de l'enseignement de promotion sociale qui est de promouvoir la réinsertion sociale, culturelle et économique" explique Alain Gérard, directeur de Saint-Luc Promotion sociale. "On s'est dit qu'un public concerné par cette finalité était le public des détenus et des patients des établissements de défense sociale."


Ces cours artistiques sont une véritable bouffée d'oxygène pour les détenues. Lors de ceux-ci, elles sortent de leurs cellules et ont des contacts sociaux. Elles acquièrent également des compétences techniques qu'elles pourront utiliser par la suite pour leur réinsertion.


"Ça nous fait du bien!" déclare Fati, participante à l'atelier "formes et couleurs". "Franchement, on remercie la direction et les éducateurs de nous permettre de faire cela. On se sent vivre. Sans ces cours, on reste uniquement dans nos cellules, et là on meurt à petit feu."


Ces formations en prison sont organisées grâce à la collaboration entre Saint-Luc, les directions des établissements pénitentiaires et grâce au suivi des équipes éducatives, très demandeuse de ce type d'initiatives.


"Les objectifs de ces cours, c'est de sociabiliser les personnes et de les occuper" explique Frédéric Naveaux, éducateur au quartier des femmes de l'établissement pénitentiaire de Lantin. "En détention, le temps peut paraître très long. Le fait de sortir de sa cellule pour participer à des activités constructives est quelque chose de tout à fait essentiel à mes yeux et qui laisse percevoir des perspectives plus positives pour l'avenir."


Un travail exposé à l'extérieur de la prison

 

Point d'orgue de la démarche, les travaux réalisés lors des ateliers en prison sont, chaque année, exposés dans les locaux de Saint-Luc le temps d'un weekend. Être exposé à l'extérieur de la prison, est pour les détenues participant aux ateliers une fierté et une marque de reconnaissance.


"Chaque année je leur explique que leurs travaux vont être exposés à l'école" explique Claire Denis, professeur d'arts plastiques à Saint-Luc. "L'année dernière, le mari d'une détenue est venu faire des photos de toutes les œuvres exposées. Il les a imprimées avant de les lui montrer. C'était très valorisant pour elle, mais aussi pour les autres détenues puisqu'elles ont aussi vu ces photographies."


Après avoir été exposés en dehors des murs de la prison, ces travaux ont également été présentés au sein de l'établissement pénitentiaire lors d'une exposition dans la salle des visites. Un moment durant lequel les détenues ont pu parler de leur travail avec leurs proches autour d'une tasse de café.







Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte