RTC

au

Liège: le maillot des Diables Rouges au centre d'une mobilisation

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 11 juin 2018 17:01   Liège

À trois jours du début de la Coupe du monde, achACT, Solidarité Mondiale, le CIEP et la CSC de Liège se sont mobilisés pour dénoncer les conditions salariales de celles et ceux qui fabriquent les maillots des équipes nationales de football. Ensemble, ces associations ont organisé le « Mondial des Droits Humains », sous la forme d'un tournoi de kicker géant sur la place St Lambert à Liège. 

Des milliers de supporters se préparent à encourager les Diables Rouges en enfilant un des maillots officiels. Ce qu'ils ignorent peut-être c'est dans quelles conditions sont fabriquées les tenues. En complément à l'activité kicker géant, des membres de l'ASBL achACT, Actions Consommateurs Travailleurs, ont distribué des tracts pour informer le grand public dans le centre de Liège ce lundi. On y apprend notamment que les travailleuses qui ont fabriqué un maillot de marque (Nike et Adidas) pour une des équipes qualifiées au Mondial gagnent moins d'un euro par maillot...vendu 90 euros pièce chez nous.

Dans cette lutte contre l'exploitation des travailleuses indonésiennes (mais aussi d'autres pays asiatiques), les Liégeois et Liégeoises ont l'occasion de faire équipe avec achACT et ses partenaires via la signature d'une pétition.Cet après-midi, beaucoup d'enfants ont participé à l'animation. Il ne reste à espérer que lorsqu'ils seront en âge d'enfiler des maillots taille adulte, une avancée significative sera obtenue afin de pouvoir porter nos couleurs encore un peu plus fièrement.

Un clip musical

Concernant la même thématique, nous vous proposons de découvrir un clip musical entièrement créé à l'occasion de la Coupe du monde 2018 par les élèves des cycles 10/12 des écoles communales liégeoises de Vieille Montagne et du Laveu. 95 élèves se sont impliqués dans ce projet vidéo qui a nécessité 8 mois de travail.