RTC

Nouveaux radars : punir les franchissements de feux rouges

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 07 novembre 2018 16:22   Neupré Ans

Plusieurs carrefours en région liégeoise seront bientôt munis du radars RT4.  Leur fonction est double. Ils contrôlent à la fois la vitesse des véhicules franchissant les feux près desquels ils sont installés et ils flashent les automobilistes qui « grillent » les feux rouges. Ces dispositifs visent à diminuer ce type d’infraction et ses conséquences : les accidents graves. « Brûler » un feu rouge est une infraction du troisième degré trop souvent commise en Belgique.

"Chaque année en Belgique, pas moins de 90 000 PV sont dressés pour franchissement de feu rouge"  explique Benoît Godart, porte-parole de l’institut VIAS. "C’est un acte très dangereux, alors que c’est la règle la plus basique qu’il soit en termes de sécurité routière. Quelqu’un qui franchi un feu rouge met en danger les autres usagers".

Le carrefour des Français à Ans et le carrefour de Plainevaux à Neupré, tous deux réputés dangereux, ont récemment vu l’installation de ces types de radar. En Wallonie, c’est une vingtaine de carrefour qui seront dans un premiers temps ainsi équipésl.

"L’idée n’est pas de généraliser le dispositif à tous les carrefours" déclare Benoît Godart, porte-parole de l’institut VIAS. "Les lieux où ces radars sont installés sont des carrefours où ils y a déjà eu beaucoup d’accidents. Ou bien ce sont des intersections très compliquées. Ce sont généralement des carrefours situés sur de grands axes où la limitation de vitesse n’est pas toujours respectée, et où, pour certains, il y a aussi des usagers faibles comme des piétons ou des cyclistes"

L’automobiliste qui franchi un feu rouge risque une amende de 174 euros. Mais au-delà de l’amende, il met surtout en danger les autres usagers de la route.

La Wallonie investit donc plusieurs millions pour réduire les risques d’accidents graves et rattraper son retard sur la Flandre où ce type de dispositif existe déjà depuis une vingtaine d’années. Le système a fait ses preuves puisque là où ces radars sont installés, les accidents ont diminué de 25 à 30%

L’installation de ces boitiers radar sera terminée pour la fin de l’année. Ils entreront en fonction dans le premier trimestre 2019. Dès lors les infractions d’excès de vitesse ou de passages aux feux rouges aux carrefours concernés pourront être systématiquement verbalisées.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte