RTC

250 E-vélos en libre-service dans les rues de Liège

 26 aout 2022 17:10   Liège


Ce jeudi, des vélos turquoise ont été installés par la société Tier à Liège. Ces 250 deux-roues électriques fonctionnent comme des trottinettes en libre-service. Ils peuvent être débloqués avec un smartphone pour parcourir des trajets dans une zone limitée.

250 E-vélos disponibles dans les rues de Liège. Ces vélos électriques flambants neufs, qui intriguent les passants, ont fait leur apparition jeudi dans les rues de Liège. Ces E-bikes fonctionnent exactement comme les trottinettes électriques. 250 vélos de ce type sont en cours déploiement à Liège. Une fois un vélo repéré sur l’application smartphone, il suffit de le débloquer grâce à un QR-code.

Ces vélos sont dispersés dans une zone qui va du Sart-Tilman à Saint-Walburge en passant pas Sclessin, jusqu’à Chênée et Jupille-sur-Meuse. Dans cette zone différents arceau de vélo sont indiqués pour stationner. Sans être à proximité, le compteur continue de tourner et la facture augmente pour le locataire. "Pour arrêter le vélo, nous avons un système de blocage qu'il faut insérer dans la roue. À ce moment-là, il est possible de bloquer la roue. Le vélo pèse près de 40 kilos, c'est un modèle très solide qui nous permet de ne pas avoir beaucoup de casse lors des trajets. Généralement, les gens jouent le jeu et respectent le matériel. On a toujours un peu de casse, mais nos employés réparent les vélos au fur et à mesure", détaille François-Xavier Giraud, un manager régional de la société Tier.

1€ pour la prise en charge, 22 centimes par minute

Pour un trajet, il faut compter 1 € pour débloquer le vélo et 22 centimes par minute. Des abonnements existent pour ne plus payer le prix du déblocage. Liège est la première ville en Wallonie à pouvoir profiter de ces vélos. "Lorsque la société est venue nous trouver avec ce nouveau concept, ça nous a séduits. On pense que cela répond à une autre demande que celle des trottinettes", analyse Gille Forêt, l'échevin de la Mobilité de Liège.

Ces vélos sont limités à 25 km/h. La vitesse est encore plus limitée dans certaines zones à fortes affluences. La ville attend de voir comment l’implantation se déroule avant d’autoriser l’ajout d’autres vélos à la flotte. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte