RTC

Les entrainements collectifs ont repris à Naimette-Xhovémont

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 20 mai 2020 15:30   Liège


Mercredi, la Première ministre Sophie Wilmès annonçait que dans le cadre de la phase 2 de déconfinement progressif, les entrainements sportifs en extérieur pourraient reprendre dès ce lundi. Les clubs sportifs relancent donc leurs activités progressivement. C’est le cas au RFCL athlétisme, où mardi soir, les athlètes ont pu à nouveau s’entrainer sur le site de Naimette-Xhovémont.

"C’est un petit goût de liberté en plus" déclare Elsa Loureiro, championne de Belgique de triple saut en salle. « Ce n’est vraiment pas la même chose de s’entraîner seul chez soi ou dans des chemins où on improvise. Voir le coach, avoir des conseils de sa part, ou revoir les autres, ça fait vraiment du bien. »

Les entraînements en groupe peuvent  reprendre mais moyennant certaines conditions. Les groupes sont limités à vingt athlètes supervisés par un entraîneur. Pendant l’entraînement des mesures de sécurité sont aussi d’application. 

"Nous avons ici des sprinters et des sauteurs" explique Roger Lespagnard, entraîneur au RFCL athlétisme. "Pour les coureurs, on les espace de deux couloirs. Il y a donc deux mètres et vingt centimètres entre chaque coureur. Pour les sauts aussi on maintient de larges distances entre les athlètes. Ils sont trois ou quatre et ils restent à cinq ou six mètres l’un de l’autre."

Pas de place pour l’ensemble des affiliés

Sur les 900 affiliés que compte le RFCL athlétisme, tous ne peuvent pas reprendre les entrainements. La limitation du nombre d’athlètes par groupes et l’organisation du planning ne le permettent pas. Une sélection a été opérées. 

"Le premier critère de sélection, cela a d’abord été le besoin réel de la piste" explique Alain Decors, président du RFCL athlétisme. "La priorité a été donnée aux distances courtes, aux sauts et aux lancés. Soit toutes les activités qui se passent prioritairement sur les pistes. Pour le moment nous avons écarté les courses de demi-fond et de fond. Ils peuvent encore, nous semble-t-il, s’accommoder pendant quelques semaines d’entraînement hors du stade."

Ce sont les entraineurs qui choisissent les sportifs  qui composeront leur groupe de vingt. La priorité  est souvent donnée aux athlètes confirmés qui ont des objectifs lors des championnats de Belgique initialement prévus en juin et repoussés au mois d’août. Jusqu’au 31 juillet, toute les compétitions sont suspendues. Pour la suite, rien n’est encore certains, ce qui place les athlètes dans une position délicate. 

"C’est dur parce que je m’entraînais à fond pour des objectifs" explique Joshua Lo Bianco, recordman de Belgique sur 60m cadet en salle. "Je visais une grosse performance pour la saison estivale. Là, sans compétition, je ne sais pas à quoi m’attendre, je ne sais pas si on va recommencer bientôt ou plus tard… "

En attendant de savoir si oui ou non les compétitions pourront reprendre au mois d’août, les athlètes du RFCL retrouvent une régularité et des conditions plus normales d’entrainement afin d’être prêt le cas échéant. Ils espèrent que les championnats de Belgique pourront tout de même avoir lieu.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte