RTC

Concours d'attelage d'Aywaille : une 7ème édition inédite et prometteuse

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 19 septembre 2020 19:04   Aywaille


Au domaine de Dieupart tout ce week-end, la 7ème édition du concours d'attelage d'Aywaille prenait place. Pour la 1ère fois de son histoire, la compétition accueillait le championnat de Belgique. Le concours se compose de trois parties : le dressage, la maniabilité mais aussi le marathon, l'épreuve-reine qui se déroulait ce samedi.

"Les chevaux ont un temps imparti pour faire un obstacle mais c'est le plus vite possible", explique André Wynants, l'organisateur. "Donc, les meneurs vont prendre certains risques pour prendre une trajectoire très fluide de manière à amener leur attelage le plus rapidement à l'arrivée."

DES REGIONAUX PERFORMANTS

Lors de cette course-contre-la-montre, chaque attelage est composé, d'1, 2 ou 4 chevaux qui peuvent aussi être des poneys ou d'impressionnants chevaux de trait. Sur la voiturette, il y a toujours un meneur et le "groom", sorte de co-pilote qui donne des indications et sert de contre-poids. Les niveaux, sont également divers. Le marathon était réservé aux amateurs ainsi qu'aux juniors et aux enfants. Âgée de 11 ans, Lise Pallen a remporté le marathon dans la catégorie enfants avec son cheval "Schweppes". La meneuse de Soumagne suit les traces de son papa Sébastien, plusieurs fois champion de Belgique. Le jeune devait déjà normalement concourir aux championnats d'Europe malheureusement annulés. 

"J'aime bien le marathon, le dressage un petit peu moins mais j'aime la maniabilité aussi", explique Lise. "Je l'avais déjà fait l'an passé mais ce n'était pas un championnat donc c'était moins stressant". 

Malgré la grande présence flamande, d'autres participants issus de notre Province. Toujours chez les amateurs, par exemple, Sylvie Renier a aussi mené la danse dans le marathon dans la catégorie "1 cheval". Sylvie n'était pas en lice pour le championnat de Belgique mais cette course était une répétition en vue d'y participer prochainement. "L'année prochaine, j'aimerais y participer, faire quelques internationaux et monter de niveau", nous dit Sylvie. 

GILLES PIROTTE : L'ATTRACTION

L'après-midi chez les professionnels, la prestation de Gilles Pirotte était le clou du spectacle. Le meneur de 25 ans originaire de Chaineux (Herve) remettait son titre de champion de Belgique en jeu dans la catégorie "1 poney". Un concours où il sentait comme à la maison puisque son club se situe à 5 minutes de Dieupart. 

"J'ai été champion du monde de marathon en 2017. Donc, c'est mon épreuve ! C'est une épreuve vraiment spectaculaire. Il y a des obstacles d'eaux, des dévers, ... Il y a toujours l'adrénaline !

Si le niveau belge dans le concours d'attelage reste modeste par rapport au niveau mondial, il y a de l'avenir chez nous. L'organisateur du concours André Wynans en témoigne. 

"Il y a Laure Philippot, Gilles Pirotte, Loulou Malherbe, Jonathan Méwis ainsi que moi-même puisque je suis en préparation pour les prochains championnats du monde à Pau.

Le concours d'Aywaille était aussi une répétition pour plu tard. En effet, les lieux accueilleront un concours international d'attelage fin juin 2021. 

J. Gilles










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte