RTC

Handball : Le Femina Visé sacré champion de Belgique après avoir surclassé Saint-Trond !

 05 juin 2022 13:15   Visé


Après une finale de coupe de Belgique perdue contre Hasselt en mars dernier, le Femina visé jouait sa seconde finale ce samedi à domicile face à Saint-Trond avec le rêve du titre de championnes de Belgique en ligne de mire lors du tout dernier match des play-offs. Les Trudonnaires étaient cependant la véritable bête noire des Visétoises cette saison. Les filles de Werner Roef devaient donc entamer cette rencontre pied au plancher. Et ce sera chose faite dès l’entame. Le Femina Visé démarre en trombes en étant directement bien rentrée dans le match et se montre à la fois très efficace et quasiment intraitable en défense. Les joueuses de Saint-Trond elles manquent de punch mais aussi de précision. Et quand elles cadrent, c’est le montant ou la gardienne Laura Martin qui se dressent sur leur chemin.

C’est 8-5 à la moitié de la première mi-temps. Et l’écart ne fera que grandir jusqu’à la pause puisque les Visétoises restent très concernées par leur sujet et actent un score de 17-9 avant de regagner les vestiaires


DU RÉPONDANT À CHAQUE INSTANT !

Mais on sait que Saint-Trond n’est pas du genre à baisser les bras. Les Limbourgeoises inscrivent d’ailleurs 3 buts en 2 min 30 après le repos et reviennent donc à 5 goals d’écart de Visé. On se dit alors que l’adversaire des Blanches et Bleues est partie pour faire douter le Femina. Mais les Visétoises ne tremblent pas, se remobilisent et reprennent petit à petit un écart confortable contre un adversaire qui semble trop paralysé par l’enjeu. Et même quand Saint-Trond est inspiré offensivement, Visé répond du tac au tac ! L’écart commence à dépasser les dix buts alors qu’ils restent encore 20 minutes à jouer. Les Visétoises déroulent et jouent en championnes qu’elles deviendront incontestablement au clip de sifflet final ! 34-22, le titre est enfin là !

"J'ai vécu ce premier titre en tant que présidente avec beaucoup de tension quand même mais les filles ont tellement bien joué u'on était vraiment pris par le match, on se rendait compte que tout se passait tellement bien, ça roulait ! Aucune joueuse n'a mal joué, c'était très beau et très gai, le Femina Visé dans toute sa splendeur !", estimait Véronique Lensen. 


"LE FEMINA A PRIS SAINT-TROND À LA GORGE"

Werner Roef était lui un coach heureux et soulagé. "Il y avait beaucoup de pression, en sachant qu'on a eu 4 blessées sur ces deux mois et demis. Mais ça avait un avantage aussi car les jeunes filles qui ont du remplacer les joueuses de base ont pris confiance. Elles ont montré aujourd'hui qu'elles méritaient leur place. Notre victoire n'est absolument pas volée ! Elles ont été au rendez-vous dès le début du match, en prenant confiance en leur propre jeu et en prenant l'adversaire à la gorge."


UNE GRANDE LAURA MARTIN

Dans ce match, la gardienne Laura Martin aura aussi sorti une toute grosse prestation, elle qui était au départ numéro 2 derrière l’expérimentée Marine Piccoli. "Je crois que c'est l'un des meilleurs matchs de ma carrière. J'étais sans pression et en confiance, je l'augmente à chaque fois au fur et à mesure des rencontres. La blessure de Marine m'a permis de jouer, je ne pensais pas engranger autant de temps de jeu."


UNE REVANCHE ET UN TITRE INÉDIT POUR CERTAINES VISÉTOISES

Autre satisfaction, ce sont les performances de la jeune Erika Bearzatto qui est devenue titulaire à part entière cette saison. "J'étais super contente de pouvoir jouer et qu'on gagne, on a enfin eu notre revanche sur les joueuses de Saint-Trond. On a perdu plusieurs fois contre elles ou fait nul et aujourd'hui, pour le match à ne pas perdre, on l'emporte ! J'ai pris du plaisir, c'était une bonne expérience."

Pour certaines joueuses, ce titre de championnes de Belgique était le tout premier de leur carrière à commencer par l’ailière Marie Carabin. "On était concentrées dès le début, en plantant nos goals directement, on a forcé notre défense et on a rien lâché niveau vitesse. De base, on voulait deux fois l'or, on ne l'a qu'une fois mais c'est suffisant."

Un sacre national plus que mérité donc pour le Femina qui on l’espère remettra le couvert dès la saison prochaine avec peut-être un doublé à la clé.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte