RTC

Les Dames du Handball Club Sprimont connaissent des débuts tonitruants en D1 !

 18 septembre 2022 11:28   Sprimont


Les Dames du HC Sprimont ne pouvaient rêver mieux comme entame en D1. Avec un nouveau succès contre Eynatten, les joueuses de Christian Verbert réalisent un sans-faute en ce début de championnat. "Après une belle saison l'année dernière en Division 2, aligner trois victoires pour nos trois premières rencontres, c'est ce qu'on espérait concrètement", confie le coach avant que l'arrière-centre, Delphine Dehousse, ne s'exprime. "On connaissait la tête du classement de l'année dernière, on savait quels matchs il fallait gagner pour espérer être dans le milieu de classement. Les ambitions vont évoluer en fonction de nos matchs mais on est super contentes de ce trois sur trois. On ne pouvait vraiment pas espérer mieux."

Les Sprimontoises commencent le match pied au plancher avec un secteur défensif au rendez-vous mais aussi des contres bien exécutés. C’est déjà 5-0 après 10 minutes … mais Sprimont va avoir un léger passage à vide à partir de là, voyant Eynatten revenir à 6-4. Mais la formation locale se ressaisit à temps pour mener 10-6 à la pause. "Eynatten, on avait déjà joué contre elles. On sait que nos atouts seraient nos contre-attaques et nos attaques rapides", poursuit Delphine.

"On a cette mauvaise habitude pour le moment de bien démarrer les mi-temps puis d'avoir un petit moment faible. Mais on ne peut pas demander aux joueuses d'être au top pendant 60 minutes chaque semaine donc il fat accepter ces moments-là et apprendre à les gérer", estimait quant à lui Christian Verbert.

Cette 2e période ressemble à la première. Les Sprimontoises reprennent directement une belle avance en portant le marquoir à 15-6, conservant longtemps un écart de 8 à 9 goals. Les germanophones ont le mérite de ne pas abandonner et reviennent à cinq buts de différence. Mais à nouveau, le second souffle de Sprimont s’avère payant pour acter un nouveau succès sur un 26-18. "On a gardé le même groupe", précise Verbert sur les forces qui animent son équipe. "Il y a juste deux jeunes joueuses qui sont sorties de l'école des jeunes et il y a eu le transfert de Fien Boons. Le groupe est jeune et talentueux et a manifestement le niveau pour jouer en Division 1."

"Après certains matchs et l'expérience qui va grandir comme c'est leur première saison en D1, si on arrive à gérer le stress, il y a aura encore une belle progression à voir. Mais il y a du positif là-dedans", nous dit Fien Boons, qui avait arrêté le handball pendant 2 ans avant de reprendre à Sprimont et qui demeure la seule vraie recrue de l’équipe, dit s’épanouir dans ce groupe très homogène. "Je me sens assez bien, j'aile leur jeu qui est assez rapide. Pour le moment, ça se passe hyper bien d'autant plus qu'on est en tête du championnat."

Après Gand, Uilenspiegel et Eynatten, ça sera donc au tour de Waasmunster de croiser le fer avec les promues.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte