RTC

Bassenge : le centre Fedasil de Glons accueillera 70 personnes lundi

 03 decembre 2021 12:37   Bassenge


Un nouveau centre d'accueil pour réfugiés va ouvrir ce lundi à Glons (Bassenge, province de Liège), indique vendredi la commune de Bassenge dans un communiqué. 70 personnes pourront déjà être accueillies.

La commune de Bassenge n'avait pourtant pas été concertée lors de l'annonce du projet, en octobre. "Le Collège communal ne peut que déplorer avoir été mis devant le fait accompli, l'ouverture dudit centre ayant été annoncée avant même que nous ne puissions disposer d'informations relatives aux modalités projetées pour l'ouverture et la gestion de ce centre d'accueil," peut-on lire dans un communiqué adressé à la presse vendredi matin.

Des réunions entre les communes de Bassenge, de Juprelle, la police locale et fédérale, ainsi que Fedasil ont été menées pour garantir une ouverture dans de bonnes conditions pour les nouveaux occupants.  Après une première visite des pompiers le 4 novembre 2021, un premier rapport défavorable avait été rendu quant à l'ouverture du site. De nouveaux aménagements ont été réalisés pour garantir les conditions minimales de sécurité et une autre visite des pompiers a été réalisée le 29 novembre. Jeudi, une nouvelle visite des pompiers a été demandée, afin de pouvoir vérifier que les conditions minimales étaient remplies pour accueillir un premier groupe de 70 personnes. Les pompiers ont donné leur feu vert sous certaines conditions. Il reste notamment des travaux de compartimentage et de détection d'incendie à réaliser dans plusieurs parties du bâtiment avant d'obtenir l'autorisation d'augmenter la capacité. Les premiers occupants arriveront lundi.

La commune de Bassenge a le souhait d'être tenue informée régulièrement de la situation. "La commune a indiqué qu'elle continuerait à participer à des réunions et concertations, à tout le moins hebdomadaires, pour suivre l'évolution de la gestion du centre et garantir que celle-ci ne causera aucun préjudice aux citoyens de la Commune," indique le communiqué. Avant l'ouverture de nouvelles places, la bourgmestre a également exigé une concertation préalable avec son accord, garantissant tant la sécurité que le respect d'attentes légitimes sur le plan sanitaire.

 

Alain W 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte