RTC

Liège : jusqu'à 10 000 euros d'amendes pour la maltraitance animale

belga
 27 mai 2020 07:00   Liège


Si le code wallon du bien-être animal prévoit des dispositions en matière d'infractions, la ville de Liège a souhaité s'en saisir à travers un règlement communal reposant sur l'application de sanctions administratives. Il a été adopté ce lundi 25 mai par le conseil communal. "Un certain nombre d'infractions ne sont pas suivies d'une sanction en raison de l'encombrement de la justice, d'un manque de capacité de réaction. Ce qui donne lieu à un sentiment d'impunité", souligne Christine Defraigne.

 

L’idée de ce règlement est d’apporter une réponse rapide à ces infractions, tout en respectant les droits de la défense.

Le message est clair : « rien ne restera impuni mais le souhait est d'apporter une réponse appropriée » précise l’échevine du bien-être animal. En effet, s'il y a des cas graves de maltraitance, il y a aussi des situations qui s'apparentent plus à de la négligence, "au fait que les gens sont dépassés... Dans ce cas, on essaie d'accompagner." poursuit Christine Defraigne. 

 

Cette réglementation porte sur une vingtaine d'infractions en matière de bien-être animal, comme laisser son animal dans la voiture au soleil, recueillir tous les chats errants de son quartier; un animal non identifié ou enregistré...

 Jusqu'ici, le rôle de la Ville se limitait à saisir des animaux et ainsi les éloigner du propriétaire en les plaçant dans un refuge afin de leur donner une chance de retrouver un nouveau foyer.

Désormais, des amendes administratives s’appliqueront, elles peuvent aller de 50 à 10.000 euros. "L'objectif est avant tout de conscientiser davantage les propriétaires négligents. Ce règlement se veut préventif, grâce à la communication des sanctions auxquelles les propriétaires s'exposent en cas de manquement au bien-être animal, mais aussi dissuasif pour éviter les récidives", conclut l'échevine liégeoise.

 Alain W 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte