RTC

Publifin : les comptes annuels 2015 et 2016 ont été approuvés.

 07 fevrier 2018 12:47   Liège

L’Assemblé Générale de Publifin a approuvé les comptes 2015 et 2016. Cette approbation par plus de 90% des actionnaires va permettre de rétribuer les dividendes, qui s’élèvent à près de 90 millions d’euros, aux communes associées et à la province de Liège.

L’année dernière, ces dividendes n’avaient pu être versés. La Région Wallonne, qui assure la tutelle de l’intercommunale, avait décidé de bloquer la clôture des comptes 2015 suite au scandale des comités de secteur. Les comptes de 2015 bloqués, ceux de l’année 2016 n’avaient pas non plus pu être approuvés.

Suite à la décision d’hier soir, la plainte au Conseil d’Etat contre la décision de la Région de ne pas approuver les comptes, devra être retirée.

Une nouvelle présidente

Hier, en fin d’après-midi, le Conseil d’administration de Publifin s’est également réuni. Durant cette réunion, le remplaçant de Paul-Emile Mottard , démissionnaire, à la Présidence du Conseil a été désigné.

La conseillère provinciale Stéphanie de Simone (PS), par ailleurs directrice de l’intercommunale du Centre hospitalier du Bois de l’Abbaye à Seraing, sera désormais en charge de ce poste.

 

Rémunération plafonnée à 245.000 € par an

Concernant la volonté de restructurer le management du groupe et la révision de la politique de rémunération du top-mangement, un communiqué de presse rédigé par cinq administrateurs PS du groupe, annonce un premier changement.

Gil Simon, secrétaire du groupe, décide d’entrer volontairement sous la balise des 245.000 euros de rémunération annuelle. Ces cinq mandataires, font également part de leur désir de procéder à l’arrêt immédiat du paiement des salaires du top management via la société externe AGM.

Le sort de Stéphane Moreau décidé le 19 février

Le Conseil d’Administration de Publifin a aussi décidé de convoquer le Conseil d’administration de Finanpart, société holding faisant écran entre Publifin et la société commerciale Nethys. C’est le cdH qui avait demandé à mettre ce point à l’ordre du jour. Le parti considère en effet que Stéphane Moreau est devenu nuisible au redéploiement de l’entreprise. Le CA de de Finanpart se prononcera sur le maintien de Stéphane Moreau à la tête de Nethys.

 Renaud Dubois






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte