RTC

Que se passe-t-il dans les coulisses de l'Opéra Royal de Wallonie ?

 16 novembre 2021 16:50  


Y’a-t-il des tensions et des dysfonctionnements à l’Opéra Royal Wallonie-Liège ? C’est en tout cas l’avis du vice-président du conseil d’administration, Philippe Monfils. Il déplore plusieurs décisions concernant des licenciements prises sans communication envers le CA.

Dans quel opéra joue-t-on en ce moment à Liège ? C’est ce qu’est en train de se demander Philippe Monfils, vice-président du Conseil d’administration, de l’Opéra Royal de Wallonie. Plusieurs licenciements et départs se sont succédés au sein de l’institution depuis le décès en février dernier de Stefano Mazzonis, l’ancien directeur général. Philippe Monfils n’est pas d’accord avec la manière dont tout cela se passe, sans dialogue avec le CA. Il demande la tenue d’un conseil en urgence, bien avant celui prévu le 7 décembre.

Ce lundi, on a aussi appris que le nouveau directeur général et artistique, Stefano Pace, a décidé de remplacer deux solistes engagés sur la production Lucia di Lammermoor, dont la première est prévue fin de cette semaine. Il n’a pas souhaité répondre à nos questions mais l’ORW a livré une explication via communiqué (en intégralité ici). On peut notamment y lire que : "Le directeur général et artistique estime que les deux solistes ne rencontrent pas en ce moment la qualité nécessaire pour assurer le niveau de production."

Du côté du syndicat SETCa, qui défend les intérêts du personnel, on affirme qu’il n’y a pas de crainte actuellement au niveau social, autrement dit, pas question de parler de vague de licenciements. Il n’y aurait donc pas de tragédie dans les coulisses à l’opéra liégeois pour l’instant...

Par ailleurs, une dernière info concernant l'ORW est tombée mardi en fin d'après-midi. Un recours en annulation contre la procédure de nomination du Directeur général et artistique Stefano Pace a été introduit au Conseil d’Etat par un candidat non sélectionné lors de la procédure de nomination. Dans le communiqué du cabinet du bourgmestre à ce sujet, il est indiqué que "Willy Demeyer, en sa qualité de Président du CA, rappelle que chacun a le droit d’introduire des recours au Conseil d’état. L’Opéra Royal de Wallonie-Liège défendra sa position devant la juridiction compétente. Par respect de la procédure en cours, ni le Conseil d'Administration ni l’Opéra Royal de Wallonie-Liège ne feront pas d’autres commentaires à ce sujet."

Stéphane Savaris








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte