RTC

Un stage à l'Opéra : des étudiants du Conservatoire intégrés à l'orchestre de l'ORW

 01 avril 2022 08:00   Liège


L’Opéra de Liège, comme lieu de stage. Chaque année, cette opportunité est proposée à des étudiants du Conservatoire Royal de Liège. Ce vendredi aura lieu la première de "Mignon" à l’Opéra Royal de Wallonie et, parmi l’orchestre, on retrouve 9 musiciens encore aux études.

Parmi les 65 musiciens de l’orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie se cachent 9 étudiants du Conservatoire Royal de Liège. Lucie Guéraud étudie le violoncelle en première année de master et, depuis 2 semaines, elle est en stage à l’opéra grâce à un partenariat entre ces deux institutions musicales liégeoises.

"Je suis émerveillée. J'ai la chance de travailler à côté d’un violoncelliste qui est très gentil, très accueillant, qui m’aide beaucoup, qui est très intéressé par la transmission pédagogique. C’est un aspect de ce stage qu’il ne faut pas oublier : les musiciens d’orchestre ne sont pas professeurs. Donc ça leur permet d’avoir un lien de transmission qui est très intéressant. Et puis le répertoire est magnifique. Je découvre totalement cette façon de travailler. C’est une expérience très enrichissante pour moi”.

C’est l’avant dernière répétition avant la première de "Mignon" à l’opéra ce vendredi. Frédéric Safin est en dernière année de bachelier comme contrebassiste. Et cet ancien ingénieur du son est également en stage pour apprendre les ficelles du métier. L’avantage de ce stage, comme l’explique Frédéric, c’est “d’être avec une section de pro”. "Ils nous donnent plein de conseils, confirme-t-il. Je les observe discrètement. Je leur pose des questions.” 

Il faut suivre les chanteurs, souligne cet étudiant. Il y a beaucoup de variations, de tempo. Donc il faut le vivre pour l’apprendre. C’est difficile d’avoir d’autres expériences que dans des vrais opéras. C’est aussi découvrir le monde de la fosse. C’est particulier d’être sous la scène, de ne pas avoir de contact visuel avec une partie des musiciens”.

Chaque année, plusieurs opportunités de ce type sont données à des étudiants du conservatoire de Liège. Cela est censé faciliter leur insertion professionnelle, comme l'explique Stefano Pace, le directeur de l'ORW : C’est de les confronter et d’avoir un objectif aussi, qui est celui d’être assez bon pour mériter ce stage. Cela permet aussi d'étoffer un curriculum, de les préparer à des concours pour rentrer dans des orchestres. Pas seulement le nôtre".

Lucie confirme : “Lors des concours, on joue tout seul. Mais il faut montrer, tout en étant tout seul, qu’on a l’expérience d’avoir un son commun avec d’autres musiciens qui nous entourent. Il y a plein de petites choses techniques qui changent et qu’on n'a pas la possibilité détudier autrement qu’en orchestre. Évidemment, la différence entre les orchestres du conservatoire et les orchestres professionnels, c’est qu’on n’a pas d’expérience. On l’acquiert donc entre nous. Mais, ici, on va 10 fois plus vite. On apprend beaucoup plus”.

L’Opéra Royal de Wallonie est donc un lieu de culture, ainsi que de formation de très haut niveau.

Mallaury Lehnertz








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte