RTC

La vaccination est ouverte aux professionnels de la santé

 23 fevrier 2021 17:10  


La campagne de vaccination à la Covid 19 est entrée dans une nouvelle phase ce mardi. La phase 1A4 concerne les professionnels de santé de première ligne, comme les médecins généralistes, les infirmiers ou encore les kinés. Au total, cela représente 120.000 personnes en Wallonie. Cette étape de la campagne implique six centres de vaccination et 25 hôpitaux, dont le CHC MontLégia, le Bois de l'Abbaye ou le CHR  de la Citadelle, où RTC s'est rendu.

Une piqûre après l’autre, la stratégie de vaccination Covid-19 se déploie encore un peu plus cette semaine en Wallonie. Au CHR de la Citadelle, où plus de 80% du personnel de l’hôpital est vacciné, on accueille désormais des professionnels de soins de santé de première ligne. C’est la phase 1A4. "Les autorités nous ont demandé si on pouvait collaborer à la vaccination des prestataires de première ligne", explique Sandrine Balon, conseillère à la direction des soins du CHR de la Citadelle. "Etant donné que l'hôpital est un maillon de la chaîne de soins, on se devait de participer à cette vaccination pour aider nos collègues professionnels de première ligne."

Médecins généralistes, infirmiers/infirmières, pharmaciens/pharmaciennes, aides-soignants/aides-soignantes et familiales, kinés ou encore dentistes, une centaine de rendez-vous étaient prévus lors de cette première journée.

En  collaboration avec l’AVIQ (Agence pour une Vie de Qualité), le personnel du CHR doit injecter des doses à près de 5200 professionnels d’aides et de soins de première ligne en région liégeoise. Deux vaccins entre en ligne de compte : l’Astra Zeneca, pour les moins de 56 ans et le Pfizer, pour les plus 56 ans.

Après la vaccination, une période de 30 minutes de repos est obligatoire, le temps de vérifier qu'aucune allergie au vaccin ne se développe. "Un salon de décompression" a été aménagé à cet effet. 

Pour l’équipe médicale, pas question de se reposer. La campagne de vaccination reste une course contre le montre. La motivation, elle, n’a pas changé non plus. "Sortir de la pandémie le plus rapidement possible", précise le docteur Raafat Zeaiter, médecin urgentiste au CHR de la Citadelle. "On essaye de faire vacciner le plus de monde possible."

Effectivement, à la Citadelle, cette phase devrait se poursuivre jusqu’au mois de juin. A ce moment-là, tous les professionnels de la santé auront reçu leur  deuxième dose.

Stéphane Savaris








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte