RTC

MontLégia : personnel soignant surchargé

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 14 octobre 2020 17:39   Province de Liège


La situation sanitaire se dégrade en Province de Liège. Dans un rapport publié hier, Sciensano annonce que près d’un test de la covid-19 sur 5 est positif. Le nombre d’admissions à l'hôpital augmente d’ailleurs depuis quelques jours. Face à ce constat, une réalité : le personnel soignant des hôpitaux liégeois est débordé, comme c’est le cas à la clinique CHC du MontLégia.

Le personnel soignant du CHC MontLégia fait face à une surcharge de travail. En effet, l’unité Covid-19 de la clinique se remplit de façon alarmante. Le nombre d'admissions augmente depuis quelques jours : 10 lits sur 12 sont déjà occupés dans la section “soins intensifs”.

“Nous manquons clairement de mains d’œuvre, aussi bien du point de vue infirmier que médical”, annonce la docteure Anne Devoitille, cheffe du service infectiologie au CHC MontLégia. “Nous devons penser à une réduction de l’activité programmée”, poursuit-elle. Et d’ajouter : “D’autres solutions devront peut-être être mises en place : comme, par exemple, faire appel à des gens extérieurs, qu’ils soient qualifiés ou non, parce que je pense vraiment que nous allons manquer d’effectif”.

Personnel contaminé et pourtant non-confiné

Le personnel n’est pas non plus épargné par le coronavirus et le nombre d’infections augmente parmi les soignants. Vu la situation critique, certains membres du personnel contaminés ne passent même plus par une phase de quarantaine.

“Aujourd’hui, on demande aux membres du personnel qui sont PCR positifs asymptomatiques s’ils veulent bien venir nous aider en travaillant sur le terrain”, confirme Isabelle Thys, directrice du département des soins infirmiers du CHC MontLégia. “Évidemment, les règles sanitaires doivent être respectées: distanciation, lavage des mains et port du masque”, rassure-t-elle. Et d’ajouter : “Mais aussi et surtout de manger seul afin de ne pas transmettre le virus à ses collègues”. Isabelle Thys admet que “c’est très compliqué de leur demander de venir travailler”.

Un moral loin d’être optimal

La fatigue des mois derniers ne s’est pas estompée et la direction du CHC en est consciente. Un numéro de téléphone a d’ailleurs été transmis aux unités de soins covid afin que les membres du personnel puissent contacter un psychologue en cas de besoin.

“Actuellement, la prise en charge des patients est difficile vu le manque d’effectifs et elle nous paraît moins optimale”, explique la docteure Anne Devoitille. “Et donc moralement, c’est plus difficile d’assumer tous les jours”, conclut-elle.

La question de doubler le nombre de lits pour les patients Covid-19 se pose donc déjà à la clinique CHC MontLégia. Dans ce cas de figure, 50 % des soins intensifs seraient occupés par des patients atteints du coronavirus. 

La CHR de la Citadelle - Liège voit aussi 20 à 25 % de ses lits disponibles occupés par des patients atteints du coronavirus et le personnel du CHR est également touché par la maladie. La situation doit donc être constamment réévaluée et la question de l’ouverture de nouvelles unités covid 19 est également sur la table.

En tout cas, pour l’instant, le personnel médical recommande la vigilance et conseille aux personnes à risque de se protéger un maximum pour les semaines à venir.

 

Mallaury Lehnertz










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte