RTC

Inondations : le premier ministre de retour à Chaudfontaine

 22 juin 2022 12:56   Chaudfontaine


Le Premier ministre Alexander De Croo s’est rendu dans la commune de Chaudfontaine ce mardi après-midi. Le chef du gouvernement fédéral a visité différents sites touchés par les inondations de juillet 2021. Il a pu constater les avancées plus de 11 mois après la catastrophe.

Un peu moins d’un an après les inondations de la mi-juillet, le premier ministre Alexander De Croo était de retour à Chaudfontaine ce mardi. Le chef du gouvernement, accueilli par le bourgmestre Daniel Bacquelaine, a d’abord apprécié le renouveau du Château des Thermes. En à peine quelques mois, l’endroit a effacé toutes les traces des inondations mais n’oublie pas pour autant la terrible montée des eaux, le premier ministre non plus. "L'impact de ces inondations a été énorme", remarque Alexander De Croo. "D'un autre côté, on voit énormément de résilience. Les gens se sont dit qu'il ne fallait pas baisser les bras, on va reconstruire. Cela fait du bien de le voir." 

Le premier ministre a pleinement pris conscience du travail qu’il reste à accomplir en se rendant dans une portion de l’Avenue des Thermes. En bord de Vesdre, la commune envisage de démolir 27 habitations. L’objectif du projet est de sécuriser la zone en élargissant le lit du cours d’eau.

"Redonner de la vie à Chaudfontaine"

La délégation des responsables politiques s’est aussi rendue dans une école sinistrée. L’établissement scolaire, comme bien d’autres institutions de la commune, ne s’est pas laissé anéantir par la catastrophe. "Ce qu'il faut à tout prix, c'est éviter que cette vallée devienne une vallée fantôme", commente le bourgmestre Daniel Bacquelaine. "Il faut qu'on recrée de l'activité. Les services publics sont indispensables mais les services privés et commerciaux sont également indispensables pour redonner de la vie et de l'envie, aussi, de vivre à Chaudfontaine."

Une source d’espoir jaillit désormais à Chaudfontaine ! Le premier ministre a pu s’en rendre compte au cours de sa visite dans la cité thermale.

Stéphane Savaris








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte