RTC

Les Liégeois de l'espace

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 03 mars 2020 16:56   Herstal Liège


Le vice premier ministre et ministre fédéral de la Politique scientifique, David Clarinval, était en visite dans deux entreprises de pointe, en région liégeoise : le Centre Spatial de Liège, au Sart-Tilman, et Safran Aero Boosters, l’ancienne Techspace Aero, à Milmort. Ces entreprises participent à différents programmes de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), et bénéficient des retombées des récentes décisions prises au sein de l’ESA.

 Le centre spatial liégeois abrite une des quatre installations d'essai de l’agence spatiale européenne.

Dans les cuves, des instruments optiques sont testés dans un environnement spatial reconstitué. Pour répondre à une demande croissante du secteur spatial, le CSL envisage de créer d’ici 2023 la plus grande cuve d’essai d’Europe, explique Christophe GRODENT, General Programme Manager au Centre spatial de Liège. Des récentes décisions du gouvernement ont permis d’augmenter considérablement les moyens financiers destinés au secteur spatial : 1 millards 400 millions d'Euros pour les 4 prochaines années, c'est 25 % de plus que le budget précédent, se réjouit David CLARINVAL, vice-premier ministre fédéral, en charge de la politique scientifique

 Autre escale du ministre Clarinval : les installations de Safran Aero Boosters, l’ancien Techspace Aero, à Milmort. La société s’est taillée une réputation mondiale dans son secteur d’activité, la conception, le développement et la production d’équipements et de bancs d’essais pour les moteurs aéronautiques et spatiaux. François LEPOT, president et Chief Executive Officier CEO -chez  Safarn Aero Boosters, explique que les nouvelles technologies permettront de gagner du poids dans les futurs moteurs d'avion, l'équivalent d'un passager en plus par moteur, et donc de deux passagers sur les bimoteurs, deux sièges de plus de personnes qui paient leur voyage, à raison de plusieurs voyages par jour, pendant 20 ans, ce qui représente pas mal d'argent ! 

Dans le secteur de l’aéronautique et de l’aérospatial, la compétition est rude pour les entreprises pour rester leader de leur secteur ; les projets s’y préparent pour les 10 ou 15  années à venir. Le secteur a donc besoin de garantie de continuité dans les moyens qui leur sont alloués pour la recherche, ce que permet notamment BELSPO, le Service public de programmation de la Politique scientifique fédérale, à la tête duquel est le vice-premier ministre et ministre fédéral de la Politique scientifique, David Clarinval.

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte