RTC

« Jaccede challenge » : la mobilité pour tous !

 28 avril 2022 15:06   Wanze


Après Liège, Verviers et Huy, la fédération du tourisme a réalisé un nouveau « jaccede challenge » à Wanze. L’objectif est d’aller à la rencontres des lieux touristiques et des commerçants pour les sensibiliser à développer une meilleure accessibilité des personnes à besoins spécifiques.

Munis d’une chaise roulante, d’un mètre et d’un appareil photo, les équipes de la 3ème édition du « jaccede challenge » ont parcouru la commune de Wanze pour analyser les lieux touristiques et voir s’ils sont adaptés à l’accueil des personnes handicapées. « Premièrement, on rencontre la personne qui est responsable des lieux. On lui explique ce qu’on fait, dans quel cadre on vient. On présente nos services, ce qu’on peut leur apporter concrètement comme aide pour pouvoir s’améliorer, s’équiper si besoin. Ensuite, on fait le tour des lieux, on prend des mesures pour voir si les distances permettent de passer en chaise roulante » explique Pierre Joris-Demy, chargé de projet à la fédération du tourisme de la province de Liège.

Autre arrêt au château féodal de Moha avec une expérience positive dans son ensemble. « Parmi les endroits que je connais, ici, à Wanze, c’est un des meilleurs. Il y a bien-sûr encore des petites choses à régler. On n’atteint jamais les 100% mais on peut encore faire des progrès » constate Bernard Englobert, participant au challenge.

Le but de la collecte de toutes ces informations est d’alimenter la plate-forme « jaccede » qui est destinée aux personnes avec des besoins spécifiques. Le site leur permet d’avoir des informations précises sur l’accessibilité des lieux.

En-dehors de ce challenge, la province de Liège et la fédération du tourisme proposent un kit d’accessibilité, qui permet aux établissements d’améliorer l’accès aux personnes à besoins spécifiques, ça peut être une rampe d’accès, mais aussi d’autres choses. « Je pense, notamment, aux malvoyants : il y a des bandes tactiles et podotactiles, mais aussi des marquages réfléchissants. Pour les personnes malentendantes, il y a des boucles à induction sonores. Par ailleurs, il y a la possibilité, via ce kit d’accessibilité, de traduire en braille des menus pour un restaurant » éclaire Jérôme Aussems, directeur de la fédération du tourisme de la province de Liège.

Eve Beaujean








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte