RTC

Tihange 2 définitivement débranchée ce 31 janvier

belga
 31 janvier 2023 13:00   Huy


Le réacteur nucléaire de Tihange 2 sera définitivement mis à l'arrêt ce mardi soir, 31 janvier, à 23h59, après pile 40 ans de service, conformément à la loi sur la sortie du nucléaire

La centrale était en effet entrée en fonction le 1er février 1983 et a, depuis, produit 270 milliards de KWh, soit trois fois la consommation annuelle de toute la Belgique. Il s'agit du deuxième réacteur mis à l'arrêt, après Doel 3 en septembre dernier -là aussi après 40 ans de service-, et du premier à l'être en Wallonie.

Une centaine de personnes travaillent sur le site de Tihange 2 et chacun d'eux aura une nouvelle fonction à l'issue de la fermeture. Certains resteront ainsi actifs sur ce réacteur dans le cadre des opérations de mise à l'arrêt définitive en toute sûreté puis de démantèlement. D'autres iront travailler sur les centrales de Tihange 1, qui sera déconnectée à son tour le 1er octobre 2025, et de Tihange 3, qui devrait voir sa durée de vie prolongée de 10 ans, ou encore dans d'autres services.

"Il n'y aura aucune perte d'emploi", assure-t-on chez Engie Electrabel. L'exploitant aura d'ailleurs besoin de l'ensemble des équipes de Tihange 2 pour leur expérience et leurs connaissances. D'une part pour la mise à l'arrêt définitive, mais aussi dans le cadre du démantèlement, qui nécessite une transformation des compétences. Engie Electrabel prévoit d'ailleurs un important volume de formations pour ceux qui veulent changer de métier. L'entreprise a chiffré le démantèlement et le déclassement de Tihange 2 à environ un milliard d'euros, provenant des provisions qu'il a constituées.

 

Alain W (avec Belga) 

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte