RTC

Tram : des segments de voies préfabriqués en Belgique avec des pavés liégeois.

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 09 juillet 2020 17:44   Liège


Certains segments du tracé du tram de Liège seront préfabriqués en usines avant d’être installés. Ces voies préfabriqués sont un produit 100% wallon conçu à Soignies dans une entreprise spécialisée. Cette semaine, la réalisation d’une première  section a été lancée. L’occasion de découvrir le pavé qui sera utilisé pour le revêtement, mais aussi le processus particulier de fabrication qui est suivi pour construire les tronçons particuliers. 

Construire des rails en préfabriqué, c’est un processus unique en son genre et un domaine d’expertise wallon. Les sections mesurent généralement 18 mètres de long et comprennent les rails métalliques enrobés d’un isolant sonore et vibratoire, ainsi que le revêtement de la voie.

  

Prefarails, une entreprise spécialisée dans la conception de voies ferrées sur mesure qui travaille notamment pour la Stib à Bruxelles et avec de nombreux partenaires à l’étranger, suit un procédé bien spécifique pour construire ces segments de prêt à poser. 

"Nous avons un processus particulier parce que nous travaillons à l’envers" explique Olivier Homerin, directeur général de Prefarails. "Les rails sont posés en sens inverse sur la table de travail. Les pavés sont posés face vers le bas. Nous coulons ensuite un mortier de joint sur trois ou quatre centimètres. Quand celui-ci a pris, nous installons des armatures métalliques faites sur mesure dans les coffrages qu’on remplit ensuite de béton. Quand tout est sec, nous retournons la pièce et la sablons pour nettoyer le pavé."

Une résistance à toute épreuve

Une fois pris dans le béton, ces pavés sont pratiquement indestructibles. L’installation est également rapide, et une fois posées, ces portions de voies ne demandent pratiquement pas de maintenance. Les sections installées à Bruxelles depuis 20 ans n’ont jamais dû être remplacées jusqu’à présent. À Liège, on retrouvera notamment ce type de voies rue Léopold, rue de la cité, et rue Féronstrée.  

"Pourquoi du préfabriqué sur ces rues ? parce que les voies seront empruntées par des bus aussi" explique Nordine El Mekkaoui, responsable métiers des voies ferrées pour Colas Rail. "On avait un impératif de tennue des pavés dans le temps. Cela devait résister au passage du tram et des poids lourds comme les camions ou les bus."

Des pavés en grès typique de Liège

  

Au total, le tracé du tram comptera 4000 mètres carrés de voies préfabriquées installées dans le centre historique de la cité ardente. Il était important que ce « tapis » du tram soit en accord avec l’esthétique des bâtiments environnants. Les urbanistes ont pour cela opté pour un pavé en grès typiquement liégeois réputé pour sa densité, sa solidité et sa patine particulière. 

"On a la chance de vivre dans un pays de bons pavés" déclare Daniel Boden, urbaniste pour le projet Tram’Ardent. "Nous avons des pavés extraordinaires qui sont là depuis deux cents ans dans notre ville. Le but, c’est de réutiliser tout ce qu’on a déjà démonté depuis des dizaines d’années."

Une première pièce de 18 mètres de long est en cours de fabrication dans les ateliers de Prefarails. Elle sera exposée dans un démonstrateur destiné à présenter l’ensemble des techniques utilisées pour le tram liégeois. La production des préfabriqués destinés à la cité ardente sera lancée au mois d’août. L’installation de ces dalles dans les rues de Liège débutera, si tout va bien, au mois de septembre. 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte