RTC

Tapage nocturne en ville: le Cupper Café menacé de fermeture

 18 novembre 2022 12:19   Liège


Liège a cette réputation d'être une ville festive où les lieux de fête et de partage sont nombreux. Ceux-ci sont souvent proches des habitations ce qui entraîne de nombreuses plaintes pour tapage nocturne. Des plaintes plus ou moins nombreuses, selon le seuil de tolérance du voisinage. C'est le cas au Cupper Café qui reçoit régulièrement la visite de la police et qui risque la fermeture à cause de ces plaintes répétées.

150 expositions, des concerts, des conférences... Depuis 10 ans, le Cupper Café est une vitrine de la culture liégeoise. Aujourd’hui, cet asbl risque de fermer ses portes à cause du voisinage qui se plaint de tapage nocturne dès 22h. "Depuis un ou deux ans, on reçoit des plaintes qui viennent à chaque fois des mêmes voisins. Nous avons demandé une médiation pour trouver des compromis avec 3 personnes. Elle a été refusée. Il n'y a même pas moyen de discuter pour trouver des solutions", s'attriste Romain Cupper, le gérant du lieu. "Depuis le covid, on ressent de gros changements à Liège. Avant, nous ne recevions pas la visite de la police à cette fréquence. Je parle avec d'autres gérants qui disent la même chose. C'est vraiment regrettable qu'on en arrive là dans une ville d'échange et de fête comme Liège", juge le gérant du Cupper.

Une pétition pour éviter que le couperet tombe ce lundi

Pour rester ouvert, le Cupper a lancé une pétition afin de montrer aux autorités que leur asbl fédère plus qu’elle ne divise en proposant cet espace d’expression gratuit. Alors faut-il favoriser le silence au détriment d’un espace comme celui-ci en ville ? Ce lundi, Romain a rendez-vous avec Willy Demeyer, le bourgmestre de Liège. Une rencontre au terme de laquelle cette asbl pourrait être forcée de mettre la clé sous la porte. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte