RTC

Une gagnante pour le 2ème Concours du Boulet de la Ménagère

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 20 janvier 2019 13:02   Liège

C’est dans les cuisines de l’IPES de Seraing mis à disposition par la province, que les dix candidats finalistes de la seconde édition du concours du boulet de la ménagère, ont fait parler leurs talents culinaires samedi. Ce concours, organisé par la confrérie des Gay boulets est en fait le pendant amateur du Boulet de Cristal réservés aux restaurateurs professionnels.

« Il y a quelques années, on avait pensé organiser un concours à destination des cuisiniers amateurs » explique Dany Grandjean, Président de la Confrérie du Gay Boulet. « On organisait déjà le boulet de Crystal pour les restaurateur professionnels. Depuis l’année dernière, on organise  le même type de concours pour  monsieur et madame tout le monde. »

Chacun disposait de deux pour réaliser les meilleurs boulets à liégeoise possible. Concocter ce met nécessite d’utiliser du hachis de qualité, de persil, de la chapelure, du sirop de Liège ainsi que de la bière. Mais il y a presque autant de recette que de cuisiniers pour ce plat. Chacun a donc ses petites astuces pour se démarquer de ses adversaires.

Après la préparation, vient l’étape de dégustation. C’est lors de celle-ci que tout se joue. Les Boulets sont alors scrutés sous tous leurs aspects et notés par un jury de 13 personnes issues de la confrérie, du monde l’Horeca, ou bien des personnalités invitées spécialement pour l’occasion. Plusieurs critères entrent dans le jugement des membres du jury, et ce selon la subjectivité du palais de chacun.

« Nous regardons et jugeons  un peu tous les éléments du plats » déclare Francis Romain, membre de la Confrérie du Gay Boulet.  « Au niveau du boulet, nous regardons la texture, la tenue et le gout. Pour la sauce nous jugeons aussi l’aspect et le goût. Cela fait évidemment intervenir la subjectivité car chaque juré ne ressent pas la même chose lorsqu’il mange les différents boulets. »

Cette année c’est Aurélie Lejeune qui remporte le prix du meilleur boulet de la ménagère. Ce prix, c’est une forme de reconnaissance pour cette passionnée de cuisine qui prépare régulièrement ce met bien local. Les trois candidats qui sont monté sur le podium recevront en plus de la reconnaissance et des honneurs de la confrérie des Gay Boulet, une création de l’artiste verrier  Constant  Beerden.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte