RTC

Journée mondiale du tourisme : voyager sans polluer ?

 27 septembre 2022 17:54   Liège


Aujourd’hui est la journée internationale du tourisme. Le slogan cette année, c’est de le repenserC’est pourquoi l’accent est mis sur le tourisme durable en 2022.

Face au réchauffement climatique, le secteur touristique s’interroge de son impact sur l’environnement car il reste polluant. Voyager, tout en réfléchissant à la manière dont on peut se déplacer, c'est ça le tourisme durable.

Thierry Basomboli, chef de pôle à l'office du tourisme de Liège :Il se trouve justement que la ville a engagé un processus de communication en direction des zones géographiques limitrophes qui peuvent nous parvenir par la gare. C'est aussi une façon de promouvoir un mode de déplacement alternatif puisque, lorsqu’on regarde les chiffres qui nous sont donnés, l’économie du tourisme produit 8 % des émissions de gaz à effet de serre chaque année. Et dans ces 8 %, on a 42 % qui nous viennent de l’avion, 32 % de la voiture et une vingtaine de pourcents des hébergements”.

Location de vélos près de la gare

Parmi les modes de déplacement plus durables, le vélo reste imbattable. À côté de la gare des Guillemins, les citoyens peuvent louer des deux roues à la journée ou pour une période de plus longue durée. Il y a également des balades guidées proposées.

Le vélo, explique Emile Louvet, mécanicien polyvalent chez Pro Vélo Liège, c’est très bien comme moyen de locomotion dans le centre et même à l’extérieur pour aller autour de Liège. C’est beaucoup plus facile et très agréable aux bords de Meuse puis dans les parcs. On sait assez bien esquiver la population et les travaux. C'est quand même aménagé un minimum pour les vélos, même si avec les travaux, ce n’est pas facile, mais il y a quelques endroits où l’on voit que c’est adapté".

Randonnées cyclables

Les transports en commun sont aussi une possibilité. La navette fluviale permet de traverser la ville depuis la Meuse et ainsi découvrir son panorama touristique et culturel. Pour moins polluer, il faut opter pour une approche multimodale.

Et Thierry Basomboli d'étayer : “On travaille aussi dans l’espace Euregio Meuse-Rhin à développer un système de randonnée pour permettre de nous rejoindre par le vélo et d’inciter les Liégeois aussi à se déplacer en vélo pour atteindre Maastricht, Aix-la-Chapelle, etc".

Le touriste le moins polluant reste toutefois l’habitant. L’office du tourisme de Liège propose plusieurs balades, dont un parcours de street art. L'occasion peut-être de découvrir la cité ardente sous un regard touristique.

Mallaury Lehnertz








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte